PAC

Concept

Dès sa première édition en 2009, le Printemps de l’Art Contemporain devient un rendez-vous incontournable. Il réunit les expositions, performances, événements et installations des musées, galeries, centres d’art et de tous les membres du réseau, rejoints à cette occasion par une programmation associée.
Toute structure organisant un projet en Provence peut y participer, qu’elle soit basée ou non sur le territoire, et que son activité principale soit ou non liée aux arts visuels : la diversité des propositions est une marque de fabrique du PAC.
A côté des vernissages, qui constituent les temps forts du festival, le public peut prendre part à des événements exceptionnels dans l’espace public ou dans des lieux étonnants qui se visitent alors sous un regard nouveau.
Si le festival donne la part belle aux artistes d’ici, la création internationale y occupe une place importante.
Les artistes ont ainsi l’occasion de montrer leurs travaux les plus récents, mais également de faire visiter leurs ateliers aux publics professionnels.

Des visites guidées et commentées, à pied ou en bus, permettent de profiter de clefs de lecture pour approfondir les démarches des artistes et commissaires. Le temps d’une promenade ou sur toute une journée, les participant·e·s peuvent ainsi découvrir plusieurs propositions réunies et présentées par notre équipe de médiation.

En 2020, à l’occasion de la biennale internationale Manifesta, et suite à la crise sanitaire du Covid-19, le festival ajoute deux nouvelles cordes à son arc, au travers d’un cycle de performances et conférences destinées à repenser le rôle de l’art et des artistes dans un monde changé, et d’un programme de commande d’installations et de performances dans des sites patrimoniaux confié à 6 artistes.

Ami·e·s

Membres

Éditions passées

Être charrette : exposition et rencontre avec l’artiste

  • Lorraine Thomas
  • James Tabbush
  • exposition du 01 au 29 octobre 2020
  • vernissage le 17 octobre 2020 de 14h à 21h
  • dans le cadre du festival PAC
Ouvert les jeudis, vendredis et samedis de 15h à 19h et sur rendez-vous.

«Charrette, c’est un peu l’arche de Noé à l’envers. Elle quitte également un pays en rupture avec l’Europe.»
En 2013, Lorraine Thomas créée Charrette lors de la déconstruction d’une unité de stockage à Londres. Elle devient successivement unité de rangement, banc, lit simple ou double, objet familier de l’atelier, objet d’art de la galerie. 4 ans plus tard, un divorce, le Brexit et l’objet devient le symbole de la maison minimum sur laquelle migrer. Démantelée pour son transport vers Marseille, le symbole de mouvement infini est aussi détruit. Ce n’est pas Charrette que vous verrez exposée mais quelque chose d’entièrement nouveau. La vidéo de James Tabbush documente le processus de déconstruction/reconstruction de l’objet sculptural. Le film se penche sur la manipulation physique de l’objet, le temps, le désir d’assemblage, questionnant la vie des marchandises démontées puis emballées par les douanes, se reconstituant dans notre vie, avec leurs histoires cachées.

Portes ouvertes les 2, 3 et 4 octobre.
Trier
  • Quand
  • 13001 Marseille
    13002 Marseille
    13003 Marseille
    13004 Marseille
    13006 Marseille
    13007 Marseille
    13008 Marseille
    13009 Marseille
    13013 Marseille
    13090 Aix-en-Provence
    13110 Port-de-Bouc
    13790 Rousset
    13800 Istres
  • Quoi
  • Qui