2021 : la 13e édition

Le Printemps de l’Art Contemporain réunit cette année, du 13 mai au 13 juin, 100 expositions, performances ou installations : d’Arles à La Ciotat, de Marseille à Istres, d’Aix-en-Provence à Port de Bouc, de Rognes à Aubagne, cette édition sera encore portée par le souffle chaud qui caractérise la scène artistique du Sud. Le festival intègre plus que jamais l’art contemporain à nos paysages, pour créer la surprise aux Goudes, sur le bac de Barcarin, dans les jardins à la française du Pavillon Vendôme, sur le rocher du Mugel ou dans les anciens abattoirs de l’Estaque.

Un festival en plein air : aux côtés d’expositions dans les parcs et des marches performées, le GTA (Grand Tour de l’Art) vous donne rendez-vous chaque dimanche loin des centres villes.
Un festival en pleine ville : chaque samedi, notre médiateur vous guide à pied à l’occasion de visites commentées dans une sélection de lieux à Marseille, Aix-en-Provence ou Arles.
Un festival en plein élan : les artistes et les lieux partagent cet incessant désir de récolte, pour qu’après l’hiver du mécontentement et des saisons d’incertitudes pesant sur nos métiers, vienne enfin l’abondance.

Concept

Dès sa première édition en 2009, le Printemps de l’Art Contemporain réunit les expositions, performances, événements et installations de tous les membres du réseau, rejoints à cette occasion par une programmation associée : la diversité des propositions est une marque de fabrique du PAC.
Le public peut prendre part à des événements exceptionnels dans l’espace public ou dans des lieux étonnants qui se visitent alors sous un regard nouveau.
Si le festival donne la part belle aux artistes d’ici, la création internationale y occupe une place importante.
Les artistes ont ainsi l’occasion de montrer leurs travaux les plus récents, mais également de faire visiter leurs ateliers aux publics professionnels.
Le temps d’une promenade ou sur toute une journée, les participant·e·s peuvent ainsi découvrir plusieurs propositions réunies et présentées par notre équipe de médiation.

Ami·e·s

Membres

Éditions passées

Radiolaire, Alban Magd et Mathieu Gourbeyre, 2021. Beaux-Arts de Marseille

*Radiolaire*, Alban Magd et Mathieu Gourbeyre, 2021. Beaux-Arts de Marseille

L’Aquabane, lauréat·e·s et projets des étudiant·e·s des Beaux-Arts de Marseille, concours national de microarchitecture sur l’eau

  • Elodie Adorson
  • Alban Magd et Mathieu Gourbeyre
  • Coraline Viguier et Khaled Ahmane
  • les étudiant·e·s de l’atelier «Espaces [&] Publics»
  • & Rencontre avec Jacques Rougerie
  • exposition le 20 mai 2021 de 10h à 16h30
  • rencontre avec l’artiste le 20 mai 2021 de 15h à 16h
  • Commissariat de Frédéric Frédout et Ronan Kerdreux
  • dans le cadre du festival PAC

Mini Maousse est un concours national de la Cité de l’architecture et du patrimoine qui invite une jeune génération d’étudiant·e·s en Architecture, Art, Design, Paysage et Ingénieur à s’engager dans un processus de recherche-action.
Cette année, l’Aquabane, une microarchitecture entre deux rives donnait à réfléchir sur le réchauffement climatique et ses incidences  : montées des eaux en méditerranée, pénuries en eau potable, disparitions inquiétantes de la faune et de la flore, …
La Villa Gaby accueille l’exposition des projets des lauréat·e·s, étudiant·e·s des Beaux-Arts de Marseille en option design & une rencontre exceptionnelle avec Jacques Rougerie (architecte, océanographe) à 15h.
Visites de l’exposition et Rencontre avec Jacques Rougerie, sur inscription uniquement.

Beaux-Arts de Marseille - option Design, Villa Gaby
Sabine Finkenauer, *Extérieur*, 2008.

Playful Eye

  • Sabine Finkenauer
  • exposition :
    12/06/21 – 01/08/21
  • #exposition
  • #visites professionnelles
  • #sur rendez-vous
Trier
  • Quand
  • Aix-en-Provence
    Arles
    Aubagne
    Châteauneuf-le-Rouge
    Marseille
    Miramas
    Rognes
  • Quoi
  • Qui