PAC

Concept

Dès sa première édition en 2009, le Printemps de l’Art Contemporain devient un rendez-vous incontournable. Il réunit les expositions, performances, événements et installations des musées, galeries, centres d’art et de tous les membres du réseau, rejoints à cette occasion par une programmation associée.
Toute structure organisant un projet en Provence peut y participer, qu’elle soit basée ou non sur le territoire, et que son activité principale soit ou non liée aux arts visuels : la diversité des propositions est une marque de fabrique du PAC.
A côté des vernissages, qui constituent les temps forts du festival, le public peut prendre part à des événements exceptionnels dans l’espace public ou dans des lieux étonnants qui se visitent alors sous un regard nouveau.
Si le festival donne la part belle aux artistes d’ici, la création internationale y occupe une place importante.
Les artistes ont ainsi l’occasion de montrer leurs travaux les plus récents, mais également de faire visiter leurs ateliers aux publics professionnels.

Des visites guidées et commentées, à pied ou en bus, permettent de profiter de clefs de lecture pour approfondir les démarches des artistes et commissaires. Le temps d’une promenade ou sur toute une journée, les participant·e·s peuvent ainsi découvrir plusieurs propositions réunies et présentées par notre équipe de médiation.

En 2020, à l’occasion de la biennale internationale Manifesta, et suite à la crise sanitaire du Covid-19, le festival ajoute deux nouvelles cordes à son arc, au travers d’un cycle de performances et conférences destinées à repenser le rôle de l’art et des artistes dans un monde changé, et d’un programme de commande d’installations et de performances dans des sites patrimoniaux confié à 6 artistes.

Ami·e·s

Membres

Éditions passées

Al Amakine © Abdessamad El Montassir

Al Amakine © Abdessamad El Montassir

Surgir des cendres

  • Abdessamad El Montassir
  • exposition du 09 octobre au 05 décembre 2020
  • CHRONIQUES, biennale des Imaginaires Numériques
  • dans le cadre du festival PAC

Abdessamad El Montassir est un porteur d’histoires et sa toile de fond est le Sahara : il raconte le désert, sans entraves, avec la liberté de l’hypothèse. Son œuvre est une recherche, une enquête sur quelque chose qui nous échappe. Elle donne des formes aux silences et une texture aux mutismes. Car El Montassir est un historien sans archive, un argonaute des grands espaces et un limier des territoires.
Son travail s’apparente à une anthologie de poèmes, tient du roman scientifique et existe comme chant de transmission. L’exposition « Surgir des cendres » réunit deux de ses projets récents, Al Amakine et Achayef qui, face l’immatérialité de l’histoire, se font les gardiens des récits qui appartiennent au peuple et créent une narration que l’histoire conventionnelle n’a pas été capable de raconter.

Extrait du texte « De l’enfant de sable, au créateur à l’ombre des arbres d’épines : Abdessamad El Montassir, vers une esthétique du silence » par Taous R. Dahmani

Al Amakine et Achayef ont été réalisés en coproduction par l’artiste, Le Cube – independent art room, Carte Blanche par Al Safar, l’Institut Français du Maroc, l’IMéRA avec l’aide du Labex RFIEA+, Moussem Nomadic Art Center, Pro Helvetia Cairo, The Arab Fund for Arts and Culture, le gmem-CNCM-Marseille et la plateforme CHRONIQUES, soutenue par la Région Sud, la Ville de Marseille et l’Institut Français à Paris, coordonnée par SECONDE NATURE et ZINC. Pièce sonore réalisée en collaboration avec le compositeur Matthieu Guillin. Mise en œuvre : Société Lumière et l’Atelier Deuxième Œil. Production déléguée : Le Cube – independent art room.
Trier
  • Quand
  • 13001 Marseille
    13002 Marseille
    13003 Marseille
    13004 Marseille
    13006 Marseille
    13007 Marseille
    13008 Marseille
    13009 Marseille
    13013 Marseille
    13090 Aix-en-Provence
    13110 Port-de-Bouc
    13790 Rousset
    13800 Istres
  • Quoi
  • Qui