Maya Mihindou, Respire, extrait d’une série de planches sur le deuil de Assa Traoré publiées dans la revue Linus, Italie, 2018.

Maya Mihindou, *Respire*, extrait d’une série de planches sur le deuil de Assa Traoré publiées dans la revue Linus, Italie, 2018.

Artiste en résidence - Maya Mihindou

  • résidence du 19 avril au 30 septembre 2021
  • dans le cadre du festival PAC
Bureau et visites d’ateliers sur rdv : lundi - vendredi, 10h - 17h. Expositions : mercredi - vendredi, 14h - 19h / samedi et dimanche, 13h - 19h. Plein tarif : 5 €, Tarif réduit : 3 €, Gratuit (conditions sur place).

Maya Mihindou effectue une résidence à Triangle - Astérides en partenariat avec le Palais de Tokyo, Paris. Visites d’ateliers pour les individuels, groupes et professionnel·les disponibles sur rendez-vous.

Maya Mihindou est née en 1984 au Gabon. Autodidacte, elle se forme à l’image par le biais de la bande dessinée et de la photographie par la pratique de la microédition, puis travaille pour l’édition et la presse. Le dessin lui permet d’aborder la question des identités précaires, déracinées, fragiles et mouvantes. L’un de ses matériaux est le recueil de témoignage. Elle vit et travaille à Marseille et contribue, depuis 2014, à la réalisation de dessins, mais également à l’écriture d’articles, de reportages et entretiens pour des revues (Ballast, Panthère Première, The Funambulist). Elle accompagne également, en images ou vidéos, le travail d’autres artistes (Patrick Chamoiseau, Camille Hardouin, Myriam Mihindou, Dorothée Munyaneza).

En partenariat avec le Palais de Tokyo, Paris.
Trier