Visuel de l’exposition «Locus solus», Vidéochroniques, mai 2022

Visuel de l’exposition «Locus solus», Vidéochroniques, mai 2022

Locus solus

  • Antoine Bondu
  • Rebecca Brueder
  • Gilles Desplanques
  • Sibylle Duboc
  • Stefan Eichhorn
  • Valentin Martre
  • Sarah del Pino
  • Chloé Chéronnet
  • Exposition du 27 mai au 16 juillet 2022
  • Nocturne le 26 mai 2022 de 17h à 22h
  • commissariat : Édouard Monnet et Thibaut Aymonin
  • dans le cadre du festival PAC
Du mardi au samedi de 14h à 18h. Visites de groupes sur rendez-vous. Entrée libre.

Emprunté à l’étrange roman de Raymond Roussel paru en 1914, ce titre fut repris en 1969 par J.G. Ballard, à l’effet d’intituler un passage de «La foire aux atrocités». Le legs de l’écrivain anglais dans le champ de l’art contemporain, déjà manifesté explicitement par Robert Smithson au tournant des années 1970, puis plus récemment par Tacita Dean, semble toujours demeurer vivant pour les artistes actuels. L’exposition collective éponyme proposée par Vidéochroniques tente ainsi d’explorer ce dynamisme «ballardien», que fonde une insaisissable géographie et une temporalité hésitante, entre présent visionnaire et futur imminent.

Avec le soutien financier de la ville de Marseille, la région Sud, la DRAC Provence-Alpes-Côte-d’Azur - Ministère de la Culture et le département des Bouches-du-Rhône

Trier
  • Quand
  • Aix-en-Provence
    Châteauneuf-le-Rouge
    Istres
    Marseille
  • Quoi
  • Qui