PAC

Histoire

«Depuis le 5 avril 2007, il existe entre les membres adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.»…
(Consultez ici les statuts du réseau PAC.)

Regroupant depuis 2007 les volontés et actions des lieux, opérateurs, structures et associations œuvrant pour la diffusion et la promotion de l’art contemporain auprès du public à Marseille et dans son agglomération, le réseau PAC (Provence Art Contemporain, anciennement Marseille Expos) est au fil des années devenu le plus grand réseau territorial d’art contemporain en France.
Parmi eux, des institutions muséales, des galeries associatives ou issues du secteur concurrentiel, des artists- ou curators-run-spaces, les Beaux-Arts de Marseille, des lieux de résidences et de production, accueillant et accompagnant au quotidien les artistes, en produisant, soutenant ou montrant leur travail et en rendant sensibles leurs démarches.
Cette fédération favorise les échanges d’informations, d’expériences et de savoir-faire, mutualise les réseaux d’artistes et de professionnel•le•s, et s’attache à capter l’attention de publics différents et complémentaires.
Dès sa fondation, le réseau crée un feuillet mis à disposition du public pour lister les expositions, les événements et les vernissages organisés par ses membres. En quelques années d’existence, il passe d’une dizaine de structures à plus de 30.
À l’approche de MP2013 - Capitale européenne de la culture, il entreprend d’organiser une manifestation donnant à voir la diversité de la création en arts visuels : le premier Printemps de l’Art Contemporain naît en 2009, et se place d’emblée comme un rendez-vous de premier plan dans le Sud, aux côtés des salons de la rentrée de l’art contemporain.

Depuis l’Assemblée générale du 14 novembre 2019, le comité exécutif du réseau est composé de :

  • Aurélie Berthaut (Coordinatrice d’Art-Cade, Galerie des Bains Douches de La Plaine, Présidente de la Semaine de la Pop Philosophie, membre du bureau de Parallèle, initiatrice des Ateliers Jeanne Barret, Marseille),
  • Benoît Bottex (fondateur de Metaxu | Espace d’artistes, Toulon),
  • Julie Chénot (Directrice de la Fondation Camargo, Cassis),
  • Bénédicte Chevallier (Directrice de Mécènes du Sud Aix-Marseille),
  • Gilles Desplanques (Artiste et directeur de la Galerie HO, Marseille),
  • Fabienne Grasser-Fulchéri (Directrice de l’Espace de l’Art Concret, Mouans-Sartoux),
  • Diane Guyot de Saint Michel (Artiste, Marseille),
  • Laurent Le Bourhis (Co-directeur de Dos Mares, Marseille),
  • Nathalie Moureau (Professeure à l’Université Paul-Valéry, Montpellier),
  • Diane Pigeau (Directrice du 3bisF | centre d’art, Aix-en-Provence)
  • Pierre Oudart (Directeur de l’École supérieure d’art & de design Marseille-Méditerranée, Marseille).

Son bureau est formé de

  • Diane Guyot de Saint Michel, présidente
  • Diane Pigeau, vice-présidente
  • Aurélie Berthaut, trésorière
  • Nathalie Moureau, trésorière adjointe
  • Laurent Le Bourhis, secrétaire
  • Bénédicte Chevallier, secrétaire adjointe.

Missions

Qu’est-ce que le contemporain ? « Contemporain est celui qui reçoit en plein visage le faisceau de ténèbres qui provient de son temps », écrivait Giorgio Agamben.
Les artistes, et celles et ceux qui au quotidien les accompagnent ou les fréquentent, puisent dans notre inconscient collectif pour mettre à jour les formes qui nous réunissent. Les réaliser, y avoir accès, les comprendre, constituent autant de possibilités de saisir ce qui fait la marche du monde, de s’y inscrire et d’y agir.
L’art contemporain est déjà, à ce titre, profondément politique : la création artistique est un bien commun qui concerne l’ensemble de la communauté des hommes et des femmes qui vivent dans le même temps. L’art contemporain, c’est également un secteur économique, qui prend une importante part dans le dynamisme économique de la région, et fait tourner toutes les têtes vers Marseille, capitale d’une création fraîche, éruptive, sans concession.
Le réseau PAC est ainsi devenu la cheville ouvrière de la structuration de l’ensemble de la filière professionnelle art contemporain en région PACA : le réseau endosse à ce titre, avec le réseau Botox(s) basé à Nice, la mission d’organiser le SODAVI (Schéma d’orientation des arts visuels), confiée par le Ministère de la Culture.
Chaque année, le réseau accueille plusieurs centaines d’artistes du monde entier, et plus de 2 millions de visiteurs et visiteuses.
Pour se repérer dans ce bouillonnement permanent, nous réalisons et diffusons près de 100.000 supports imprimés chaque année, dont les livrets édités tous les 2 mois.
Par voie numérique, sur son site et par sa newsletter comme au travers des médias sociaux, le réseau relaie aussi les actualités des expositions des membres et met à disposition des professionnel•le•s toutes les ressources leur permettant de structurer leur activité.
Enfin, l’organisation du festival PAC depuis 2009 donne un coup de projecteur aux artistes et projets des membres du réseau mais aussi de complices qui les rejoignent dans le cadre d’une programmation associée.

Membres

Partenaires

Le réseau PAC bénéficie du soutien financier du Ministère de la Culture/DRAC PACA.

Pour les collectivités territoriales, la Région Sud et la Ville de Marseille sont ses principaux partenaires, aux côtés du Département des Bouches-du-Rhône et d’Aix-Marseille-Métropole.

L’ADAGP, la SAIF, la Fondation d’entreprise Pernod-Ricard ainsi que la CCI Marseille-Provence accompagnent régulièrement le réseau.

Enfin, de nombreux médias suivent et relaient nos projets : Télérama, Point Contemporain, Ventilo, ArtPress, La Provence, Trax Magazine, le Quotidien de l’art, Inferno

Devenir membre

Toute personne morale qui inscrit son activité dans le champ des arts visuels et dans le respect de la Charte de valeurs du réseau peut devenir membre du réseau PAC.
Les activités concernées peuvent être relatives à la production, l’édition et la vente d’œuvres, à la formation professionnelle et à l’accueil d’artistes en résidence, à la conception d’exposition ou d’événements, à la constitution de collections publiques et privées.

Un simple mail suffit pour candidater. Après une première rencontre, et sur la base du sérieux de la motivation, l’Assemblée générale approuve ou ajourne les candidatures qui lui sont rapportées.

Une fois approuvée, la personne morale candidate devient adhérente du réseau au 1er janvier suivant l’Assemblée générale d’approbation.
Le montant des cotisations est proportionnel aux effectifs. Conformément aux statuts de l’association, il est fixé par le règlement intérieur ; pour les structures disposant des plus petits effectifs, il se monte à 350€.