Évènements en cours et à venir proposés par Musées d'Aix-en-Provence⎪Musée du Pavillon de Vendôme :
Évènements passés :

Musées d'Aix-en-Provence⎪Musée du Pavillon de Vendôme

  • adresse
    13 rue de la Molle ou 32 rue Célony .13100 Aix-en-Provence
  • téléphone
  • email
  • site web
  • horaires
    Le musée est ouvert tous les jours, sauf le mardi.
    Du 15 avril au 15 octobre de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18 h
    et du 16 octobre au 14 avril de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h.
    Fermetures exceptionnelles les 25 décembre, 1er janvier et 1er mai.
    Le Musée est fermé jusqu’au 18 mars en raison du montage de sa nouvelle exposition Lignes de Désir.
  • tarif
    Plein tarif : 3,70 €

    Gratuits pour les jeunes -26 ans, les enseignant•e•s de l’Ecole Supérieure d’art Félix Ciccolini d’Aix-en-Provence, les allocataires du RSA (justificatif datant de moins de 3 mois), les demandeurs•ses d’emploi de longue durée, les allocataires de l’aide sociale (CAF), minimum vieillesse et invalidité, les détenteurs•trices de cartes en cours de validité ICOM, ICOMOS, AGCCPF (Conservateurs), carte de presse, carte du Ministère de la Culture, carte Culture Aix-Marseille Université, carte d’invalidité, carte du CCAS d’Aix, les adhérent•e•s de l’association des Amis des Musées d’Aix, de l’association Cultures du Cœur, de l’association de la Maison des Artistes, les Guides conférenciers nationaux, internationaux et régionaux agréés, les adhérent•e•s au dispositif City Pass Aix-en-Provence.
    Entrée libre tous les 1ers dimanches de chaque mois.
    Visite commentée de l’exposition ( droit d’entée inclus) : 5€30 uniquement sur réservation

    rs en raison

    Visite commentée de l’exposition Carte Blanche à Karine Debouzie tous les mercredis à 15h. uniquement sur réservation au 04 42 91 88 74
1024px-aix-en-provence_-_pavillon_vendome

Le Pavillon de Vendôme, la plus séduisante des folies héritées du Grand Siècle, fut édifié sur l’ordre de Louis de Mercoeur, Duc de Vendôme, petit-fils d’Henri IV et de Gabrielle d’Estrées, nommé Gouverneur de Provence en 1652. La légende rapporte que le prince
passionnément épris de Lucrèce de Forbin.

Solliès, dite la Belle du Canet, fit construire pour elle cette « folie ».
Plusieurs propriétaires se succédèrent dont le peintre Jean-Baptiste Van Loo. En 1906 Henri Dobler , amateur éclairé, rachète et restaure le Pavillon et en obtient le classement. Le Pavillon de Vendôme est ainsi le premier bâtiment aixois classé Monument Historique en 1914. A sa mort il lègue le bâtiment et une partie de ses collections à la Ville d’Aix pour en faire un musée qui ouvrira ses portes au public le 8 juillet 1954.

Un des vœux d’Henri Dobler était de faire de ce lieu une Villa Médicis Provençale ! Un lieu pour les artistes vivant·e·s, riche d’échanges et de partages.
C’est bien l’orientation que nous donnons au musée en invitant des artistes de notre époque à exposer leurs œuvres, dans une perception sensible et poétique du Pavillon de Vendôme. En effet, depuis 2011 des cartes blanches sont offertes à des artistes qui investissent les salons en lien étroit avec le lieu. La muséographie est à chaque fois modifiée tout en conservant l’intégrité du lieu.
Isa Barbier en 2011, Aïcha Hamu en 2013, Sophie Menuet en 2014, Dominique Castell en 2016, Clémentine Carsberg en 2017, Nadine Lahoz-Quilez en 2018, Marie Ducaté et Fabienne Verdier en 2019… se sont appropriées ce joyau architectural aixois.
Son histoire, son architecture, ses collections sont mises à la
disposition des artistes afin d’entrer en résonance, nous offrant ainsi une relecture et une perception à chaque fois différente du lieu, entre passé et présent, entre patrimoine et création.
De nombreuses expositions de photographies sont également proposées toujours dans ce désir de dialogue.
Christian Tagliavini en 2014, Alfons Alt en 2015, Chema Madoz en 2016, Villers/Picasso en 2018…
La collection du Pavillon de Vendôme constituée d’œuvres des XVIIe siècle jusqu’au début du XXe siècle et surtout d’un fonds d’arts graphiques important, reprend vie sous le regard de chaque artiste et ainsi nous en offre à chaque fois une nouvelle lecture. La collection est bien vivante, les œuvres anciennes et contemporaines se répondent, dialoguent et se dévoilent les unes les autres. Les œuvres d’hier alimentent celles d’aujourd’hui, les créations actuelles éclairent celles de jadis pour le temps du regard et dans un espace dé-limité. Cette continuité plutôt que rupture est l’un des axes essentiels mené au cœur de nos musées.