2021 : la 13e édition

Le Printemps de l’Art Contemporain réunit cette année, du 13 mai au 13 juin, 100 expositions, performances ou installations : d’Arles à La Ciotat, de Marseille à Istres, d’Aix-en-Provence à Port de Bouc, de Rognes à Aubagne, cette édition sera encore portée par le souffle chaud qui caractérise la scène artistique du Sud. Le festival intègre plus que jamais l’art contemporain à nos paysages, pour créer la surprise aux Goudes, sur le bac de Barcarin, dans les jardins à la française du Pavillon Vendôme, sur le rocher du Mugel ou dans les anciens abattoirs de l’Estaque.

Un festival en plein air : aux côtés d’expositions dans les parcs et des marches performées, le GTA (Grand Tour de l’Art) vous donne rendez-vous chaque dimanche loin des centres villes.
Un festival en pleine ville : chaque samedi, notre médiateur vous guide à pied à l’occasion de visites commentées dans une sélection de lieux à Marseille, Aix-en-Provence ou Arles.
Un festival en plein élan : les artistes et les lieux partagent cet incessant désir de récolte, pour qu’après l’hiver du mécontentement et des saisons d’incertitudes pesant sur nos métiers, vienne enfin l’abondance.

Concept

Dès sa première édition en 2009, le Printemps de l’Art Contemporain réunit les expositions, performances, événements et installations de tous les membres du réseau, rejoints à cette occasion par une programmation associée : la diversité des propositions est une marque de fabrique du PAC.
Le public peut prendre part à des événements exceptionnels dans l’espace public ou dans des lieux étonnants qui se visitent alors sous un regard nouveau.
Si le festival donne la part belle aux artistes d’ici, la création internationale y occupe une place importante.
Les artistes ont ainsi l’occasion de montrer leurs travaux les plus récents, mais également de faire visiter leurs ateliers aux publics professionnels.
Le temps d’une promenade ou sur toute une journée, les participant·e·s peuvent ainsi découvrir plusieurs propositions réunies et présentées par notre équipe de médiation.

Ami·e·s

Membres

Éditions passées

Jean-Baptiste Janisset, Route 6 – Sourire aux anges. Crédit photo Jean-Baptiste Janisset.

Jean-Baptiste Janisset, *Route 6 – Sourire aux anges*. Crédit photo Jean-Baptiste Janisset.

Route 6 au Frioul

  • Jean-Baptiste Janisset
  • espace public du 28 août au 17 octobre 2020
  • dans le cadre du festival PAC
Visite commentée et rencontre avec l’artiste le samedi 12 septembre, rendez-vous au Bateau à 14h45 (retour prévu à 18h30). Tarif plein (hors voyage en bateau) : 5€. Tarif réduit 2€ (demandeu•rs•ses d’emploi, allocataires du RSA, étudiant•e•s, ami•e•s du FRAC, du MuCEM et des Musées de Marseille, membres de l’ICOM, de l’AICA et de CEA). Réservation conseillée.
Proposé par PAC

Sur l’île du Frioul, l’installation Sourire aux anges s’inscrit dans la continuité d’expositions faites à l’atelier Chiffonniers de Dijon et au MRAC de Sérignan.
Mes collectes de formes religieuses et profanes se complètent et se répondent pour raconter de nouvelles histoires, créer de nouveaux syncrétismes.
J’aime y voir une sorte de Mont Olympe post-industriel où viendraient s’abriter dans des cabanes devenues temples les esprits et les dieux en tout genre.
Avec ses cabanes d’enfants revisitées, qui plongent le spectateur dans un univers onirique et spirituel, l’oeuvre, en plomb, est recouvertes d’un vernis irisée et installée sur une dalle de béton existante.

«Par delà la diversité des références et cultes mélangés, reste ainsi la puissance du faire ensemble, du rituel qui re-lie. (…) Et si tous les chemins initiatiques ne menaient qu’à retrouver une unité perdue ?» (Charlotte Cosson et Emmanuelle Luciani)

Une coproduction PAC/Fonds de dotation Katapult/Mairie des 1er et 7e arrondissements
Trier
  • Quand
  • Aix-en-Provence
    Marseille
  • Quoi
  • Qui