2022 : la 14e édition

Cette année, le Printemps de l’Art Contemporain aura lieu du jeudi 26 mai au dimanche 12 juin 2022. Durant 3 semaines, les 61 membres du réseau Provence Art Contemporain rejoints par près de 20 structures partenaires unissent force et imagination pour proposer au public un festival d’art contemporain sur le territoire de Marseille Provence.

Toutes les formes de rencontres entre les artistes et le public sont activées pour appréhender l’art contemporain au-delà de la traditionnelle visite d’exposition : grande nocturne d’ouverture dans les galeries marseillaises, performances, ateliers, diners, lectures, concerts, promenades et installations en plein air…

En contrepoint de cette foisonnante programmation animée par plus de 100 artistes, le Festival PAC organise des visites commentées et des parcours en bus au départ de Marseille et à destination d’Aix-en-Provence, du Pays d’Aix et de l’Étang de Berre pour accompagner le public à découvrir la scène vivifiante de l’art contemporain dans le Sud. Une scène que l’on sait de plus en plus prolifère et convoitée.

Nous vous donnons rendez-vous dès jeudi 26 mai à Marseille pour la grande nocturne d’ouverture qui mobilisera plus de 30 lieux culturels et d’art contemporain à l’occasion du lancement du festival PAC !

Éditions passées

Membres

Ami·e·s

Gilles Pourtier, Black bloc#3, 30 x 45 cm, tirage jet d’encre.

Gilles Pourtier, Black bloc#3, 30 x 45 cm, tirage jet d’encre.

Does The Angle Between Two Walls Have a Happy Ending?

  • Amandine Simonnet
  • Gilles Pourtier
  • Exposition du 28 août au 27 septembre 2020
  • dans le cadre du festival PAC
Ouvert les vendredis et samedis de 10h à 19h Ouverture exceptionnelle les dimanches 30 août, 13 sept, 27 sept Tous les autres jours sur rendez-vous. Entrée libre.
Proposé par Mécènes du Sud

Le titre est une citation de l’écrivain de science-fiction James Graham Ballard, qui, par la métaphore, fait allusion à une impasse, mais suggère aussi que cet angle mort recèlerait quelque chose. Les œuvres présentées sont au croisement du travail d’A. Simonnet et G. Pourtier et des architectes de l’agence Carta-Associés.

A partir de ses expérimentations et captations réalisées en agence et sur les chantiers, le travail d’Amandine Simonnet observe la façon dont la conception architecturale, influe voire conditionne nos gestes et notre langage. Elle met en exergue des mécanismes d’automatisation et de normalisation dans l’art de sculpter et de penser l’espace.

C’est avec un poème de John Donne que Gilles Pourtier a amorcé sa recherche, dans une résidence qui a eu lieu pendant le confinement. No man is an island nous parle d’interrelation et de condition humaine. Mais aussi de la ville, des îlots dont les strates historiques sont profondes, invisibles, soustraites au premier regard.

Dans le cadre de la Saison du Dessin initiée par Paréidolie.
Trier
  • Quand
  • Quoi
  • Qui