plus-de-lumiere-musee-du-vieil-aix

Plus de lumière*

  • Suzanne Hetzel et Didier Petit
Le musée est ouvert tous les jours, sauf le mardi. Du 15 avril au 15 octobre de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18 h et du 16 octobre au 14 avril de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h. Fermetures exceptionnelles les 25 décembre, 1er janvier et 1er mai. En raison des nouvelles contraintes inhérentes à la crise sanitaireles visites professionnelles sont suspendues. Gratuits pour : les jeunes moins de 26 ans, les enseignants de l’Ecole Supérieure d’art Félix Ciccolini d’Aix-en-Provence, les bénéficiaires du RSA (justificatif datant de moins de 3 mois), les chômeurs de longue durée, les bénéficiaires de l’aide sociale(CAF), minimum vieillesse et invalidité, les détenteurs de cartes en cours de validité ICOM, ICOMOS, AGCCPF (Conservateurs), carte de presse, carte du Ministère de la Culture (en cours de validité), carte Culture Aix-Marseille Université, carte d’invalidité, carte du CCAS d’Aix, les adhérents de l’association des Amis des Musées d’Aix, de l’association Cultures du Cœur, de l’association de la Maison des Artistes, les Guides conférenciers nationaux, internationaux et régionaux agréés, adhérents au dispositif City Pass Aix-en-Provence Carte Pass Musées Hiver 2020/2021 : 1 carte / 4 Musées / 5 Lieux / 7 Expos / 12 euros valable jusqu’au 30 mars 2021. Visites commenntées : 5.30€ ( droit d’entrée inclus) Uniquement sur réservation. Entrée libre le 1er dimanche de chaque mois Tarif normal : 3,70 €.

Deux artistes posent leurs regards sur les collections, visibles, invisibles, en réserve, pour leur donner vie à travers photographies, mise en espace et découpages. De l’ombre à la lumière, jeux d’ombres et de lumières… la collection de lanternes et les tentures de cuir du musée du Vieil Aix sous les feux de la rampe !

Suzanne Hetzel privilégie la lumière et les objets qui la produisent. Par la photographies, l’objet et l’installation lumineuse, son travail évoque un désir de lumière trouvé au cœur des objets empruntés en grande partie à la collection du musée.
Didier Petit reprend l’imagerie des motifs des tentures de cuir. Une forme de double négatif.
Tissage des vitres, tressage des motifs, il se déploiera sur les fenêtres du musée permettant, par transparence, de jouer de l’ombre et de la lumière, révélant toute l’écriture architecturale du lieu d’exposition.

Trier