Autres évènements proposés par Musées d'Aix-en-Provence⎪Musée du Pavillon de Vendôme :
laurent-pernot-musee-du-pavillon-de-vendome

Je cherche un endroit où personne ne meurt jamais.

  • Laurent Pernot
  • exposition du 12 novembre 2020 au 06 juin 2021
  • Christel Roy et Mathieu Vabre
Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 10h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00 et à partir du 15 avril, tous les jours sauf le mardi, de 10h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h00. Fermetures exceptionnelles les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre. En raison du montage de sa nouvelle exposition » Eric Bourret -Photographies» le musée sera fermé du 7 au 18 juin 2021. Plein tarif : 3,70 € Gratuits pour les jeunes -26 ans, les enseignant•e•s de l’Ecole Supérieure d’art Félix Ciccolini d’Aix-en-Provence, les allocataires du RSA (justificatif datant de moins de 3 mois), les demandeurs•ses d’emploi de longue durée, les allocataires de l’aide sociale (CAF), minimum vieillesse et invalidité, les détenteurs•trices de cartes en cours de validité ICOM, ICOMOS, AGCCPF (Conservateurs), carte de presse, carte du Ministère de la Culture, carte Culture Aix-Marseille Université, carte d’invalidité, carte du CCAS d’Aix, les adhérent•e•s de l’association des Amis des Musées d’Aix, de l’association Cultures du Cœur, de l’association de la Maison des Artistes, les Guides conférenciers nationaux, internationaux et régionaux agréés, les adhérent•e•s au dispositif City Pass Aix-en-Provence. Entrée libre tous les 1ers dimanches de chaque mois. Visite commentée de l’exposition ( droit d’entée inclus) : 5€30 uniquement sur réservation.

Pour la deuxième édition de Chroniques, le Musée du Pavillon de Vendôme s’associe à la Biennale des Imaginaires Numériques et ouvre ses salons à Laurent Pernot, artiste pluridisciplinaire.
« Les bouches unies dans un baiser sans fin. Les fragments du passé qui rêvent d’un sanctuaire. Les porcelaines brisées, égarées puis recollées. Les visages qui s’envolent et les photos qui s’évanouissent. Les fleurs figées dans la glace et celles soumises au feu. Les brindilles couvertes d’or. Les corps de lumière et les étoiles qui tombent. Les messages cachés dans les miroirs. La mer qui repose tout entière sur une main. A l’horizon, des aphorismes. Les oeuvres réunies à l’occasion de l’exposition « Je cherche un endroit où personne ne meurt jamais » gravitent autour du temps. Certaines le traquent, d’autres cherchent à l’éconduire.

Musée du Pavillon de Vendôme & Biennale des Imaginaires numériques
Trier